Europe hors-jeu? Cachemire, Hong-Kong, Groenland et Cie. Maurer, Cassis et les 7.

Suisse – quelle politique étrangère ? L’Europe perd-elle sa priorité face au reste du monde ? L’accord-cadre entre la Suisse et l’Union européenne est menacé d’un gel de longue-durée. Les divisions internes, dans l’Union, s’accroissent. La Grande-Bretagne s’éloigne. La nouvelle Commission d’Ursula von der Leyen, dès le 1er novembre, est une promesse.Continue reading

Pouvoirs. Chanceliers et Secrétaires d’Etat. Buser, Baeriswyl et Cie. Femmes.

Walter Buser ! Le seul Chancelier socialiste de la Confédération – entre 1981 et 1991 – meurt à 93 ans. En 1983, son nom est murmuré pour le Conseil fédéral. La direction du PSS n’en veut pas. Lilian Uchtenhagen est candidate officielle. Mais le Parlement préfère Otto Stich. Le Chancelier, en Suisse, a moins de pouvoir qu’en Allemagne ou en Autriche. C’est le chef d’Etat-Major de l’Exécutif. En 1803, son ancêtre apparaît sous l’Acte de Médiation. Depuis 1848, l’Etat fédéral en connaît 14. 12 hommes et 2 femmes. 9 PLR, 4 PDC et 1 PSS. Walther Thurnherr, PDC argovien et actuel titulaire, est écouté.Continue reading

Paysans contre libre-échange. Parmelin, Schneider-Ammann, Cassis.

Guy Parmelin ! Le nouveau chef UDC d’Economie, Formation et Recherche change de ton sur l’agriculture. Moins d’ouverture des frontières. Moins d’accords de libre-échange. Ce ton change d’avec le PLR Johann Schneider-Ammann. Normal ? Parmelin vient du monde agricole et viticole, Schneider-Ammann de l’industrie et des machines. Cela dit, qu’adviendra-t-il d’accords avec les Etats-Unis de Donald Trump et d’autres acteurs ? Les Américains accepteraient-ils d’en retirer leurs exportations agricoles ? Car les paysans suisses s’en méfient. En 2006, une tentative échoue. Mais, aujourd’hui, le chef PLR des Affaires étrangères Ignazio Cassis y revient. Qui gagnera ?Continue reading

Radio-TV – diktat non ? Etats contre National? Zurich/Lausanne contre Berne/Genève?

Sites de radio-télévision : choc ! Une Commission du Conseil des Etats (score 11/1) défie le Conseil national (score 120/54). Elle refuse d’imposer au service public SSR le choix de ses sites. Elle ne s’oppose donc pas au transfert d’effectifs radio de Berne à Zurich. Ni au possible déplacement de l’actualité télévision de Genève à Lausanne. Du coup, elle combat 5 initiatives parlementaires de 5 partis (UDC, PSS, PDC, Verts, PBD). Elle refuse aussi une initiative du canton de Genève. Enfin, les sites SSR de Bâle, Lugano/Comano (italophone) ou Coire (romanche) seraient moins touchés. Mais, déjà, la SSR annonce une révision à la baisse du transfert Berne-Zurich. Alors ?Continue reading

Minarets? Moutons? Vers? L’UDC Rösti-Blocher joue rugueux. Chances. Risques.

20 octobre – élections. L’UDC d’Albert Rösti et Christoph Blocher peut-elle inverser la tendance ? Et d’un, le premier parti suisse conteste l’urgence du débat « climat », s’oppose à des taxes et contraintes, se centre contre l’accord-cadre entre la Suisse et l’Union européenne. Et de deux, il décrit ses rivaux comme des vers rongeant une pomme aux couleurs nationales. Du coup, l’UDC retrouve le ton de précédents affrontements – moutons et minarets compris.Continue reading

67 ans en poupe? Couchepin, Widmer-Schlumpf, les candidats. Davos, Maurer et Schwab.

Age de la retraite à 67 ans ? Le Parlement fédéral élu du 20 octobre s’y risquera-t-il ? 55% de candidats au Conseil national y seraient favorables (« NZZ am Sonntag », Smartvote). Ses partisans seraient majoritaires chez le PLR de Petra Gössi, les Verts libéraux de Jürg Grossen, l’UDC d’Albert Röst, minoritaires chez le PDC de Gerhard Pfister, les Verts historiques de Regula Rytz, le PSS de Christian Levrat. Vraiment ?Continue reading

Un Vert ou une Verte au Conseil fédéral? Casse-tête. Rytz, Grossen, Amherd, Cassis.

Un Vert ou une Verte au Conseil fédéral ? Les Verts historiques de Regula Rytz (7,1% en 2015) et les Verts libéraux de Jürg Grossen (4,6%) pourraient gagner les élections parlementaires du 20 octobre. Sondages et élections cantonales leur sont favorables. Ils talonnent le PDC de Gerhard Pfister (11,6%), le PLR de Petra Gössi (16,4%), le PSS de Christian Levrat (18,8%) et l’UDC d’Albert Rösti (29,4%). PDC et UDC seraient à la baisse. PLR et PSS feraient l’objet de prévisions incertaines. 2019 : l’Exécutif est composé – de droite à gauche – d’Ueli Maurer, Guy Parmelin, Ignazio Cassis, Karin Keller-Sutter, Viola Amherd, Simonetta Sommaruga et Alain Berset (2 UDC, 2 PLR, 1 PDC, 2 PSS). Quel « maillon faible » ?Continue reading

La Suisse, les Napoléons et le reste du monde. Anniversaires. Influences. Symboles.

Napoléon Bonaparte ? La Suisse lui doit en 1803 l’Acte de Médiation et les 6 cantons de Saint-Gall, Grisons, Argovie, Thurgovie, Tessin et Vaud. Il aurait 250 ans. Symbole. Napoléon III ? Lui se lie au futur Général Guillaume-Henri Dufour à l’Ecole militaire de Thoune. Dufour y est instructeur. Ce lien est précieux lors de la crise Suisse-Prusse de 1856 sur Neuchâtel – canton suisse dès 1815. Mais, en 1860, c’est à la France, non à la Suisse, que va la Savoie. L’Ecole militaire de Thoune, première du genre, fête ses 200 ans. Autre symbole. Continue reading

« Droites » – contre-offensives. Rösti et les agressions. KKS et les « multis ».

20 octobre ? Perdantes aux élections fédérales, les « droites » ? Elles se battent. Et d’un, l’UDC d’Albert Rösti lance une offensive contre des étrangers coupables d’agressions sexuelles. C’est l’un des thèmes favoris du parti de Christoph Blocher. Et de deux, on prête à la Conseillère fédérale PLR Karin Keller-Sutter un contreprojet restrictif du Gouvernement à l’initiative pour la responsabilité des entreprises multinationales (« Bund » et « Tages-Anzeiger », RTS/SSR). Il serait moins contraignant qu’une version des Conseillers nationaux. Or, le PLR est proche du patronat. Du coup, la perspective d’un retrait de l’initiative deviendrait plus incertaine. Confrontation ?Continue reading

Suisse-Europe. « Milliard de cohésion » et marchandage. La piste Maillard.

Suisse-Europe, nouveau coup de frein ? Une Commission du Conseil national s’attaque au « Milliard de Cohésion » accordé par la Suisse aux pays fragiles de l’Union européenne. Elle vise un montant « Migration » de 380 millions de francs. Un autre – 856,9 millions – serait voué à la réduction des disparités dans l’Union (formation professionnelle en tête). La suspension par l’Union d’un avantage boursier ferait partie de l’enjeu. Les Conseillers aux Etats, eux, travaillent sur une autre version. Bras de fer ?Continue reading